À l'assaut des municipales

Les organisateurs des premiers États généraux de l'eau sont satisfaits. À Toulouse, samedi dernier, ils ont réuni une quarantaine d'associations de défense du service public de l'eau et de comités Attac, principalement originaires du grand Sud-Ouest. Mais des représentants de toute la France avaient été invités pour envisager une coordination nationale des nombreux groupes en lutte contre l'opacité et les abus des contrats de délégation des services de l'eau des villes ­ surfacturations, défaut de contrôle…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents