« Ce qui manque, c’est de la cohérence et une politique suivie »

Président de l’Association des maires ville et banlieue
de France*
et maire de Sotteville-lès-Rouen, Pierre Bourguignon fustige
le désenga-gement de l’État dans
la politique de la ville
et le manque de solidarité entre les communes.

Comme réagissez-vous à la flambée de violence qui a secoué Villiers-le-Bel la semaine dernière ? Pierre Bourguignon : Ce qui s'est passé à Villiers-le-Bel aurait pu arriver dans un certain nombre d'autres villes en France, moyennes, petites ou grandes... Des quartiers trop enclavés, nous en connaissons tous ! Les familles et de nombreux jeunes n'y ont pas accès à la formation et à l'emploi. Il suffit d'un événement malheureux comme celui du 25 novembre pour les renvoyer à tout ce qu'ils subissent dans ces…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Au lycée, le SOS des SES

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.