Il est où ce plan Marshall ?

Deux ans après les violences urbaines de 2005, rien n’a changé, estiment élus, associations et habitants au lendemain des événements de Villiers-le-Bel. On connaît pourtant les solutions, mais les décisions tardent.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets. « Deux ans après les émeutes urbaines, le Manifeste des maires des villes de banlieue , qui réclamait un engagement de toutes les politiques publiques, est toujours d'actualité. Les banlieues sont absentes de toutes les priorités affichées par le gouvernement pour relancer le développement sur des bases nouvelles : qu'il s'agisse du Grenelle de l'Environnement, du projet de loi de finances 2008 ou des propositions de la commission Attali pour la relance de la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Au lycée, le SOS des SES

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.