À l'abri des contradictions ?

La société avance, le Président recule. En décembre, deux homosexuelles, chacune mère d'un enfant et vivant ensemble depuis quinze ans, ont obtenu une délégation parentale sur l'enfant de l'autre. Une première. Pendant sa campagne, Nicolas Sarkozy avait promis de créer un statut des beaux-parents pour les familles homoparentales et recomposées. Il avait aussi désavoué le député UMP Christian Vanneste, plusieurs fois condamné pour homophobie. Or, celui-ci est actuellement tête de liste à Tourcoing pour les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents