Attali et le numérique

Dans son rapport sur la libération de la croissance, Jacques Attali consacre une bonne partie du chapitre 3, « Les révolutions à ne pas manquer », au numérique. Le vocable englobe Internet, les services sur mobiles, la TNT, la presse et ses dérivés électroniques et les nanotechnologies. Le chapitre ouvre sur un constat plutôt sévère : 20 % du territoire non couvert, 49 % de foyers non connectés (la France est 14e au palmarès des pays de l'Union pour l'accès des ménages à Internet), PME insuffisamment…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents