Coupable d’avoir raison

Le chercheur Pierre Meneton est attaqué par des lobbies industriels pour avoir dénoncé l’incitation à la surconsommation de sel. Son cas, exemplaire, pose le problème de la protection des « lanceurs d’alerte ».

Marine Raté  • 31 janvier 2008 abonné·es

n scientifique est poursuivi pour diffamation par le lobby du sel. Pierre Meneton, chercheur au sein du département de santé publique et d'information médicale de l'université Descartes à Paris, passe en jugement jeudi devant le tribunal de grande instance (TGI) de Paris pour avoir affirmé : « Le lobby des producteurs de sel et du secteur agroalimentaire industriel [...] désinforme les professionnels de la santé et des médias. »

Des sauniers de la société des Salins du Midi recueillent des cristaux de fleur de sel. FAGET/AFP

Cette affaire pose le problème de la protection de ceux qu'on appelle les « lanceurs d'alerte », Cassandre modernes qui informent la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 4 minutes