Défenestration

Le 8 janvier, Reda Semoudi, un Algérien sans papiers de 30 ans, s'est tué en sautant par la fenêtre lors d'une perquisition de police chez lui, dans un immeuble de Seine-Saint-Denis. En France depuis 2001, il travaillait au noir à rénover des appartements. La veille, il avait été arrêté sous une fausse identité pour un trafic présumé de Subutex, un substitut à l'héroïne. D'après sa compagne, il ne se droguait pas, ne trafiquait pas, et son casier était vierge. Menotté dans le dos pendant la perquisition,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents