« Flags » : l’urgence de tous côtés

La sociologue Angèle Christin publie une minutieuse enquête sur les comparutions immédiates, sans se limiter à la seule dénonciation d’une pratique judiciaire très critiquable.

Olivier Doubre  • 31 janvier 2008 abonné·es

En 1820, un fait exceptionnel survient au sein du système judiciaire français. Au palais de justice de Paris, les juges des chambres correctionnelles créent une procédure judiciaire, qui n'est prévue par aucun texte. Elle permet de juger dans les vingt-quatre heures les personnes interpellées dans le cadre d'affaires peu graves et dont les faits sont clairement établis. Les magistrats n'ont donc pas à statuer

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Idées
Temps de lecture : 4 minutes