Flexibilité assurée

Les organisations patronales ont imposé leurs vues dans le projet d’accord sur la modernisation du marché du travail. Des mesures sur la flexibilité sont acquises alors que la sécurisation des salariés est renvoyée à plus tard.

Quatre mois et vingt séances de négociation pour un projet d'accord dont nombre de décisions autour de la « modernisation » du marché du travail restent virtuelles... Le résultat semble bien mince aux organisations syndicales, qui seront majoritairement signataires. La CFTC et FO ont annoncé dès lundi qu'elles valideront le projet d'accord. La CFE-CGC s'est prononcée favorablement mardi. La CFDT devrait les rejoindre ce jeudi. Dès l'issue des négociations le 11 janvier, seule la CGT a annoncé qu'elle…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents