La révolte des parents

Jusque dans les quartiers populaires, la rénovation urbaine se fait au détriment des plus précaires. Des locataires se fédèrent dans toute
la France pour protester contre les projets de démolition sans concertation.

Les banlieues ont-elles besoin d'un énième plan ? » , interroge une tribune parue dans Libération le 22 janvier, jour où Fadela Amara, secrétaire d'État à la Politique de la ville, présentait son plan « Espoir banlieue » à Vaulx-en-Velin. « La politique de rénovation urbaine, au lieu d'accroître le parc HLM, va réduire le nombre de grands logements sociaux à bas loyers et rendre plus difficile encore l'accès au logement social de ceux qui en sont déjà exclus, dénoncent les neuf sociologues signataires 1 .…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents