Lambert vu par Stora

De Pierre Lambert, qui vient de mourir à 87 ans, l'historien Benjamin Stora, lui-même ancien militant trotskiste, brosse un portrait nuancé dans un récit autobiographique, la Dernière Génération d'Octobre 1 . Il y met en évidence le goût du secret, qui, mieux que tout, définissait la personnalité d'un homme qui a construit un courant politique à son image. La branche du trotskisme que l'on a coutume d'appeler « lambertiste » (aujourd'hui, le Parti des travailleurs) est aussi peu visible dans les médias…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.