Le « facteur Israël »

Politis  • 17 janvier 2008 abonné·es

L’influence de la politique américaine sur Israël étant ce qu’elle est, un panel de huit politologues israéliens s’est récemment constitué pour évaluer les candidats à la Maison Blanche. Cela en fonction de leur aptitude à bien défendre les intérêts d’Israël. Ce qu’ils nomment le « facteur Israël ». La dernière évaluation situe le Républicain Rudy Giuliani et la Démocrate Hillary Clinton en tête de ce hit-parade d’un genre particulier, dont on peut trouver le détail sur le site du quotidien Haaretz . Le sénateur républicain Mac Cain arrive en 4e position. Mauvaise nouvelle pour Barak Obama, musulman d’origine, il est 12e et bon dernier.

Monde
Temps de lecture : 1 minute

Pour aller plus loin…

En Sicile, les damnés de la serre
Italie 10 avril 2024 abonné·es

En Sicile, les damnés de la serre

Dans l’une des plus grandes concentrations de serres d’Europe, les abus sont légion. Ces dernières années, le racket des ouvriers tunisiens venus avec un visa s’est généralisé.  
Par Augustin Campos
La gauche grecque, du pouvoir à la marginalisation
Monde 3 avril 2024 abonné·es

La gauche grecque, du pouvoir à la marginalisation

Avec l’arrivée au pouvoir d’Alexis Tsipras en 2015, le pays devait faire figure de modèle pour les gauches radicales d’Europe. Près de dix ans plus tard, Syriza cumule les échecs électoraux et les espoirs se sont éteints.
Par Angélique Kourounis
Turquie : « J’ai vécu un remake de l’affaire Dreyfus »
Monde 27 mars 2024 abonné·es

Turquie : « J’ai vécu un remake de l’affaire Dreyfus »

La quasi-totalité des édiles du Parti démocratique des peuples élus en 2019 ont été destitués par le régime turc au bout de quelques mois. C’est le cas d’Adnan Selçuk Mızraklı, porté à la tête de Diyarbakır avec 63 % des voix, qui depuis est en prison. Nous sommes parvenus à établir avec lui une correspondance écrite clandestine.
Par Laurent Perpigna Iban
À Jérusalem-Est, un ramadan sous pression
Monde 20 mars 2024 abonné·es

À Jérusalem-Est, un ramadan sous pression

En Palestine occupée, le mois saint de l’islam cristallise les tensions alors que les Palestiniens font face à de nombreuses restrictions de l’accès au mont du temple et à la mosquée Al-Aqsa. Elles illustrent le régime légal que des organisations de défense des droits humains qualifient d’apartheid. 
Par Philippe Pernot