Les déçus de la transition

Surprise au premier tour de la présidentielle serbe. C'est le nationaliste radical pro-russe Tomislav Nikolic qui est arrivé en tête, avec 39,4 % des suffrages. Il devance le président sortant « pro-européen », Boris Tadic, qui recueille 35,4 %. En fait, le plus inattendu réside dans le fort taux de participation: 61 %. Et,contrairement à toutes les prévisions, cette forte mobilisation de l'électorat a profité à Tomislav Nikolic. Les analystes estiment que ce sont là des manifestations de déception de ce…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.