L’individu en régime néolibéral

Le libéralisme contemporain a soumis la liberté fondamentale de l’individu à la liberté débridée du marché, bafouant les droits les plus élémentaires de la personne. Claude Calame* se réfère à la Déclaration des droits de l’homme pour redonner tout son sens à la notion d’individu.

«Le rêve américain, c’est la liberté d’être un homme libre », Johnny Hallyday ( 20 Minutes du 12 novembre 2007, rubrique « Culture »…). «Je ne le répéterai jamais assez : la clé absolue, la liberté d’un pays, c’est sa compétitivité », Jacques Attali ( Le Point , 22 novembre 2007). Propriété privée, police privée, sphère privée, société privée, secteur privé : issu du libéralisme du siècle des Lumières, le régime idéologique dominant a restreint la définition de l’individu au seul domaine du privé. Voiture…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.