Politis tisse sa Toile

Bilan d’étape un an après la mise en ligne du nouveau site politis.fr, et quatorze mois après le lancement
du blog pour-politis.org.

Xavier Frison  • 24 janvier 2008
Partager :

Comment est-ce arrivé ?

D’aucuns se souviennent de cet angoissant automne 2006. Nous avions alors besoin d’un million d’euros en un mois pour « sauver Politis » . Grâce au blog (www.pour-politis.org) monté en quelques jours par le providentiel Yanic Gornet, un fin connaisseur (et formateur) du système libre d’édition en ligne Spip, le « Polithon » pouvait commencer. Et le compteur des dons de grimper chaque jour toujours plus, jusqu’à atteindre l’essentiel de la somme nécessaire en un temps record.

Sans le savoir, et sans le prévoir, nous venions tous ensemble, lecteurs, donateurs, soutiens divers du journal et rédaction, de propulser Politis sur la Toile, où nous étions d’une discrétion de Sioux jusqu’alors. Car, au-delà du formidable outil de collecte, le blog a offert une exposition nouvelle au journal tout en nouant le dialogue entre la rédaction et ses lecteurs. Via les billets du blog, vite transformé en « blog des rédacteurs de Politis », mais aussi grâce au nouveau site Internet du journal, www.politis.fr, lancé le 29 janvier 2006. Tout un chacun peut désormais contacter par mail les rédacteurs, mais aussi débattre et réagir à leurs articles ou à leurs billets « postés » sur le blog.

Et côté chiffres ?

En une année d’existence, Politis.fr a généré un million de visites, tandis que le blog des rédacteurs compte 450 000 visiteurs depuis son lancement. Soit, au total, près d’1,5 million de visiteurs pour, chaque jour, 5 000 visiteurs uniques. Politis.fr compte près de 250 abonnés à sa version électronique, en France bien sûr, mais aussi au Japon, en Haïti, aux États-Unis, en Chine, en Algérie, au Brésil et ailleurs.

Vos articles préférés sont…

Dresser le « Top 5 » des articles les plus lus sur Politis.fr dessine un portrait fort instructif des internautes qui nous lisent en ligne. Et permet de revisiter une partie de l’actualité de l’année écoulée. Petite surprise, l’article le plus consulté sur Politis.fr est « Lidl : le salaire de la peur », avec 20 000 visites. Publié le 22 février 2007 dans la rubrique Résistances, « Lidl »… est devenu, au fil des mois, le rendez-vous des salariés en colère de la chaîne de supermarchés à bas prix. Les 80 contributions au forum ouvert sous l’article, également un record du genre sur le site, apportent une confirmation édifiante de la politique sociale très particulière de l’entreprise décrite dans le papier. Un bel exemple de la complémentarité papier/web que nous souhaitons développer.

Avec 19 000 visites, l’annonce de la création de l’Observatoire du 6 mai, mise en ligne le 7 mai, traduit bien l’inquiétude des internautes à la suite de l’élection de Nicolas Sarkozy, malheureusement confirmée depuis. Crédité de 16 000 visites, Bernard Langlois décroche la troisième place du podium, grâce à l’un de ses savoureux bloc-notes (tous en accès libre sur le site). Il s’agit, en l’espèce, de celui du 5 juillet 2007, intitulé « La salope », en référence au langage fleuri utilisé à l’époque par l’impayable Patrick Devedjian pour qualifier la députée Anne-Marie Comparini. « La France de Sarkozy et de Bigard », l’édito de Denis Sieffert (en accès libre également) moquant, le 3 mai 2007, « la France de l’élégance et de l’esprit » réunie au Sarkoshow de Bercy a régalé 15 000 visiteurs. Un mois avant, le 12 avril, avec « Le monde selon Sarkozy », Denis Sieffert générait 9 600 visites et une quarantaine de réactions d’internautes.

Quelles évolutions pour 2008 ?

Bien conscients de la nécessité de faire évoluer le site du journal, le blog des rédacteurs et l’espace alloué aux contributions citoyennes, nous sommes actuellement en pleine réflexion afin de vous offrir, courant 2008, un nouveau site plus actuel, plus complet, plus fédérateur et plus interactif. Sans dévoiler ce qui sort tout juste des cartons, une place de choix sera réservée au relais des actions politiques et citoyennes des internautes de France et de Navarre. Le blog des rédacteurs et l’espace dévolu à l’association Pour Politis seront mieux identifiés et dépoussiérés, tout comme la maquette du site. Enfin, le contenu spécifique à Politis.fr devrait être étoffé. Rendez-vous très bientôt.

Médias
Temps de lecture : 4 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don