Préjudice écologique reconnu

C'est certain, au regard du scandale évité, le jugement du procès de l' Erika , le 16 janvier, est à saluer d'un galet blanc. En effet, la complexité de la chaîne des responsabilités, les mécanismes de dédouanement forgés par le commerce maritime ainsi que la faiblesse du droit international autorisaient des relaxes à la pelle et des peines molles. En condamnant les responsables, au sens où la morale et l'intérêt public les désignaient, le tribunal correctionnel de Paris crée une brèche spectaculaire dans…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.