Climat d’angoisse

Les provinces de Salta et de Santa Maria sont frappées par des pluies diluviennes. Les habitants craignent que ce ne soit le signe d’un changement climatique qui va bouleverser l’économie agricole. Reportage.

Depuis la mi-janvier, il pleut des cordes et des grêlons dans deux des provinces du nord de l'Argentine, dans la région de Salta et de Santa Maria. Or, ici, c'est l'été, et les grandes précipitations sont rares dans cette région semi-désertique étagée entre 1 500 et 3 000 mètres, où la vie et l'agriculture se concentrent dans les oasis d'altitude, là où l'eau coule ou bien affleure. Habituellement, en cette saison, surviennent trois ou quatre orages qui rechargent un peu les nappes souterraines. Cette…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.