Du Grenelle de l’environnement au Grenelle de la santé

Face aux franchises médicales et à la hausse des maladies chroniques, André Cicolella* réclame la tenue d’un Grenelle de la santé pour sortir de la logique de soins et préserver la solidarité.

Les franchises médicales sont entrées en vigueur le 1er janvier. Et ce, malgré l'hostilité d'une très large majorité de la population et le scepticisme général sur la portée de cette mesure, comme le démontre la valse hésitation du gouvernement dans la façon de vendre cette réforme. Le candidat Sarkozy avait dit que les franchises seraient calculées en fonction de l'ampleur du déficit, mais le gouvernement a dû changer d'argumentaire pour se situer sur le registre compassionnel, en mettant en avant l'alibi…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.