Le choc des titans

Après avoir acquis 1,6 % de Facebook en janvier, Microsoft vient de lancer une offre « non sollicitée » d'achat sur Yahoo pour la coquette somme de 44,6 milliards de dollars (environ 30 milliards d'euros). Le géant du logiciel, qui a toujours affiché son désir de conquérir Internet, ne s'est finalement vraiment imposé que dans le domaine de la messagerie et du web-mail. Habitué aux pratiques monopolistiques, il a misé sur une politique de rachat et de production de contenus (encyclopédie Encarta, agence…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents