Parler avec le Hamas

Denis Sieffert  • 7 février 2008 abonné·es

Après douze jours d'incessantes allées et venues, la frontière de Rafah s'est donc refermée, lundi, derrière les derniers Palestiniens de retour à Gaza. Ce long désordre maîtrisé a fait sa première victime, alors que deux mille personnes protestaient contre la fermeture du mur. Jets de pierres, échanges de tirs : un Palestinien a été tué, plusieurs autres, ainsi que des policiers égyptiens, ont été blessés. La veille, c'est la police du Hamas qui avait sorti les bâtons contre les Gazaouites récalcitrants. La coopération, pour le meilleur et pour le pire, du Hamas avec les forces de l'ordre égyptiennes aura d'ailleurs été l'un des faits marquants de cet épisode. À l'heure d'un premier bilan, une évidence s'impose : l'opération constitue une

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Une analyse au cordeau, et toujours pédagogique, des grandes questions internationales et politiques qui font l’actualité.

Temps de lecture : 4 minutes