Parler avec le Hamas

Après douze jours d'incessantes allées et venues, la frontière de Rafah s'est donc refermée, lundi, derrière les derniers Palestiniens de retour à Gaza. Ce long désordre maîtrisé a fait sa première victime, alors que deux mille personnes protestaient contre la fermeture du mur. Jets de pierres, échanges de tirs : un Palestinien a été tué, plusieurs autres, ainsi que des policiers égyptiens, ont été blessés. La veille, c'est la police du Hamas qui avait sorti les bâtons contre les Gazaouites récalcitrants.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.