4000

4000, c'est le nombre de soldats américains tués en cinq ans de guerre en Irak. Le 4000e faisait partie d'une division multinationale attaquée dimanche soir au sud de Bagdad. Au cours de ces années, 29314 Américains ont été blessés. Pendant la guerre du Vietnam, de 1964 à 1973, quelque 58000 Américains avaient trouvé la mort. Mais au-delà de cette comptabilité macabre reprise ces jours-ci par tous les médias, il faut voir une autre réalité. Celle des centaines de milliers de morts irakiens dont on ne sait…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents