« À Paris, c'est à la nature des bâtiments qu'il faut s'attaquer »

Mireille Ferri, vice-présidente du conseil régional d’Île-de-France*, a débattu le 28 février avec le collectif Jeudi noir sur les politiques d’urbanisme à Paris. Elle en expose ici les enjeux en termes de transports, de logements, d’activités, etc.

L'extension en hauteur et en largeur est-elle l'enjeu n°1 pour la capitale? En quoi consiste le clivage politique opposant le Grand Paris à Paris Métropole? Mireille Ferri : Toutes les métropoles modernes ont besoin d'espace. Mais, comparée aux autres, Paris est déjà très dense et très serrée dans ses murs. De nouveaux pôles d'activités se développent donc en dehors, à la Défense ou à Issy-les-Moulineaux par exemple. Pour que ces activités restent sur son territoire, certains ont pensé agrandir la ville,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents