Alès

Le festival de cinéma d'Alès, Itinérances, met l'accent sur l'esprit de curiosité. En plus d'une programmation thématique, cette année intitulée «En familles», et qui envisage effectivement toutes les réalités que celles-ci peuvent recouvrir ( Mes Petites Amoureuses , de Jean Eustache, 1974; Minnie et Moskowitz , de John Cassavetes, 1971; Moi Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma soeur et mon frère... , de René Allio, 1975; Noblesse oblige , de Robert Hamer, 1949; Papa est en voyage d'affaires , d'Emir…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents