«Ces vélos qui roulent pour la pub»

L’énorme succès des services de location de vélos en ville offre aux maires un argument électoral en or. Contrepartie ignorée du public : de juteux contrats d’affichage publicitaire, dont JCDecaux rafle les plus gros en France.

C'est l'effet de mode de ces municipales 2008 : les maires veulent tous des vélos en libre-service, et vite ! Tel un joker pour l'emporter dans les urnes... À Lyon, l'opposition au sortant Gérard Collomb (PS) se lasse, sans parade, de l'entendre servir le succès de « son » Vélo'v. À Paris, les 15 millions de locations de Vélib' en sept mois parlent pour le socialiste Bertrand Delanoë, camouflant les quelques difficultés du système. Jean-Claude Decaux, lors de l’inauguration de « Vélo Toulouse », en…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents