Esther et Halima

« Dans la vie », de Philippe Faucon, raconte avec sensibilité l’histoire d’une amitié naissante entre deux vieilles femmes, l’une juive, l’autre musulmane.

C'est l'histoire, à Toulon, d'une vieille handicapée juive d'Oran, Esther, qui se lie d'une profonde amitié avec une autre femme âgée, Halima, musulmane pratiquante et algérienne. Résumée ainsi, l'intrigue de Dans la vie , de Philippe Faucon, pourrait laisser entrevoir un film lourdement consensuel sur la réconciliation des cultures, dont les bonnes intentions auraient de quoi faire fuir. Mais ce serait méconnaître un cinéaste qui, de Mes 17 ans ou Grégoire peut mieux faire, réalisés pour Arte, à Samia et,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Des écrans de fumée ?

Pédopsy : Nos futurs
par ,

Blog

 lire   partager

Articles récents