Mérovée

Mérovée , de Nicolas Jones-Gorlin, n'est pas un roman policier mais un roman de police. La police sous toutes ses formes: ordinaire, avec un commissariat de banlieue déprimant. Criminelle, avec une bande de flics fachos qui «finissent» discrètement le sale boulot et inventent les règles d'une morale qu'ils mettent en oeuvre sous cagoule. Clandestine, avec une histoire d'amour impossible entre un flic et un Beur, Capulet et Montaigu d'aujourd'hui. Dans une langue qui travaille l'oralité, Nicolas…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents