Produit intérieur doux

Nicolas Sarkozy a confié récemment la présidence d'un groupe d'experts au prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz, dont la mission est de «changer notre instrument de mesure de la croissance» . Un autre groupe d'experts, présidé par Jacques Attali, a proposé des mesures orientées sur la folle croissance du produit intérieur brut (PIB). Il faudra désormais compter sur une troisième initiative, organisée par le Collectif richesses, qui se nomme le «Produit intérieur doux»(PID) et qui aura lieu en Île-de-France…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents