Un suffrage presque universel

Alors que le suffrage universel a 160 ans, les résidents étrangers non communautaires n’ont toujours pas le droit de vote. Leur accorder serait un pas vers une réelle souveraineté populaire.

Paul Oriol  • 6 mars 2008 abonné·es

Par le décret du 5mars 1848, la IIe République a instauré, pour la première fois à une échelle nationale, le suffrage universel. En réalité, elle a fait un pas important vers un suffrage réellement universel. Auparavant, il fallait payer un impôt, le cens , pour être électeur ou candidat (200 et 500 francs en 1848). La suppression de ce suffrage censitaire a permis la participation de tous les

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes