Voyage dans l’hyperprésent

Trouillard et Pastor imaginent notre avenir très urbain, noyant le passé dans le décor, et la responsabilité humaine dans la foule.

Fini le temps des navettes spatiales, de la colonisation de la lune ou d'une technologie ludique. Mis en scène par Guillaume Trouillard ou Anthony Pastor, le futur ne diffère guère du présent, si ce n'est qu'il en grossit les traits à l'extrême. Un effet d'optique que partagent Colibri et Hôtel Koral , où l'image se taille la part du lion et entraîne le lecteur dans un univers urbain. Mais ces deux bandes dessinées ne reposent pas sur la même préoccupation. Le vagabondage poétique de Colibri , au sein…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents