Zone test

Taser : c'est la nouvelle arme brandie par les policiers dans les centres de rétention, notamment à Vincennes, où ils ont reconnu l'avoir employée pour réprimer des échauffourées dans la nuit du 11 au 12février. Autrement appelé «pistolet à impulsion électrique», cet engin projette deux fils de cuivre équipés d'ardillons qui déclenchent une décharge de 50000 volts dans le corps. D'après un spécialiste cité dans leMonde du 29février, «cela provoque une tétanie totale. Le système locomoteur est perturbé» .…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents