Douce France…

L’exposition « Les Parisiens sous l’Occupation » propose des images d’André Zucca, reporter au service de la propagande nazie, et suscite une polémique. De fait, le parcours manque cruellement de pédagogie.

Jean-Claude Renard  • 24 avril 2008 abonné·es

Tiens, on remet l’Occupation en route… Ça ne date pas d’hier. Mais pas d’avant-hier non plus. Traces et stigmates. Mensonges par omissions, refoulements. Derrière l’objectif, André Zucca pouvait fredonner alors… « Maréchal, nous voilà ! » André Zucca (1897-1973) était reporter photographe pour Signal, magazine de propagande nazie glorifiant la Wehrmacht. Un but, rendre compte joliment de la France occupée en général, de Paris en particulier.

<

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 5 minutes