D’une rive à l’autre

Deux œuvres marquantes au Panorama des cinémas du Maghreb, autour de deux systèmes
de domination, industrielle et domestique.

El Ejido. La ville la plus prospère d'Andalousie. Paradis touristique. 70 % de la population vit de l'agriculture, un secteur qui repose en grande partie sur la surexploitation d'ouvriers immigrés. Venus d'Europe de l'Est dans des supermarchés où ils trient et emballent des fruits, légumes ou fleurs en partance pour le Nord. Et du Maroc, dans des serres où ils arrosent, récoltent, transpirent. Par près de 50°C sous les bâches. Bâches qu'ils retrouvent le soir, puisqu'ils vivent dans des cabanes en…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents