Jeudi Noir récidive… et squatte « l’impasse »

Depuis deux mois, une trentaine d’activistes de Jeudi Noir occupent un bâtiment inoccupé en plein cœur du Marais, dans le 3e arrondissement de Paris. Un squat bon enfant pour dénoncer la spéculation immobilière qui empêche les « nouveaux précaires » de se loger. Un reportage photos et vidéos Politis.fr.

Pauline Graulle  et  Politis.fr  • 27 avril 2008 abonné·es
Jeudi Noir récidive… et squatte « l’impasse »

Impasse Saint-Claude, on trouve des galeries d’art très branchées. Mais aussi une petite porte en bois sans prétention derrière laquelle se cache un magnifique bâtiment de plus de 2 000 m². C’est ici que vivent en toute illégalité plusieurs dizaines d’étudiants, de jeunes actifs, de familles, ou d’artistes. Il y a deux mois, les membres du collectif Jeudi Noir ont décidé d’investir ce lieu abandonné depuis belle lurette par ses propriétaires. Avec un objectif : dénoncer les bâtiments vacants qui plombent le marché de l’immobilier et les « logements

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 3 minutes