Kouchner justifie l’injustifiable

Politis  • 3 avril 2008 abonné·es

Habitué de cette rubrique, notre volubile ministre des Affaires étrangères a justifié étrangement l’absence de vote au Parlement sur l’envoi de renforts en Afghanistan. En 2001, a rappelé Bernard Kouchner, «c’était un gouvernement avec Lionel Jospin Premier ministre et Jacques Chirac président» , et «on a envoyé des troupes et on n’a pas débattu, et quand on a débattu, il n’y a pas eu vote». En droit, cela s’appelle se prévaloir de sa propre turpitude. Notre faute d’hier justifie notre faute d’aujourd’hui. Au fond, sur ce point au moins, Kouchner a raison: à droite ou à gauche, c’est toujours la même histoire!

Politique
Temps de lecture : 1 minute

Pour aller plus loin…

Après des jours de négociations, le Nouveau Front populaire en proie à mille et un doutes
Politique 12 juillet 2024

Après des jours de négociations, le Nouveau Front populaire en proie à mille et un doutes

Coalition, Premier ministre, contrat de gouvernement… Socialistes, écologistes, communistes et insoumis tentent d’imaginer des voies de sortie pour accéder au pouvoir. Mais encore faut-il réussir à accorder ses violons.
Par Lucas Sarafian
« Macron s’épanouit dans le chaos mais il joue avec le feu »
Enquête 12 juillet 2024

« Macron s’épanouit dans le chaos mais il joue avec le feu »

Le maintien de Gabriel Attal à Matignon est une situation inédite qui pose un réel problème politique et démocratique. À gauche, le Président est attaqué sur ses accommodements avec la Constitution et son refus de reconnaître le résultat des urnes.
Par Nils Wilcke
« Être arrivé si près du but ne peut qu’encourager le RN à aller plus loin »
Entretien 10 juillet 2024

« Être arrivé si près du but ne peut qu’encourager le RN à aller plus loin »

À l’issue des législatives anticipées, le Rassemblement national a remporté 143 sièges. Un résultat en deçà des attentes du parti, lequel gagne néanmoins du terrain partout et va continuer à bénéficier d’une dynamique électorale, estime la politiste Nonna Mayer.
Par Pauline Migevant
« Désormais tout commence »
Enquête 10 juillet 2024

« Désormais tout commence »

Une mobilisation historique de la société civile a permis au Nouveau Front populaire de déjouer les pronostics le 7 juillet. Malgré cette première victoire, tous et toutes appellent à la vigilance et à la construction d’un vrai mouvement de fond pour contrer l’extrême droite.
Par Pierre Jequier-Zalc