Monde / « Harragas » ou l'immigrant clandestin vu (d')en face…

Les témoignages, les récits et les fictions ne manquent pas sur ceux qui perturbent la citadelle Europe, sur ces nouveaux « boat people » qui accostent sur les plages qui font face à l'Afrique. Ceux qui partent plein d'espoir et de terreur du Maghreb, on les appelle les « harragas ». Mais les connaît-on vraiment ? Ils ont décidé de partir parce qu'ils sont convaincus que dans leur pays ils sont incapables de supporter plus longtemps les humiliations. Alors, « plutôt être mangé par les poissons que par les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.