Seul et multiple

Fernando Pessõa, auteur solitaire aux nombreuses personnalités, fait aujourd’hui l’objet de deux mises en scènes, en France et au Portugal.

FERNANDO PESSOA ÉTAIT UN SOLITAIRE , un introverti, au point de mourir seul dans sa chambre, les deux tiers de son œuvre dormant dans le coffre placé au pied de son lit. Mais il aimait le théâtre, nourrissait une passion pour les dramaturges symbolistes, principalement Maeterlinck. Le théâtre, aujourd’hui, lui rend bien cette passion puisqu’on transpose à la scène certains fragments du Livre de l’intranquillité et d’autres œuvres. Pessõa a également écrit une pièce rarement montée, au Portugal comme en…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Cinéma à l’Élysée

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Le blanchiment de Le Pen

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents