Une faillite politique

Denis Sieffert  • 24 avril 2008 abonné·es

Au cours de cette première année passée à l’Élysée, Nicolas Sarkozy ne nous aura guère étonnés. Nous l’imaginions psychologiquement « agité », voire « violent ». C’est peu dire qu’il a confirmé nos craintes. Politiquement, nous le disions néolibéral à l’américaine, atlantiste, émule de George W. Bush : qui oserait aujourd’hui contester qu’il est bien tout

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Une analyse au cordeau, et toujours pédagogique, des grandes questions internationales et politiques qui font l’actualité.

Temps de lecture : 4 minutes