C’est combien, le juste prix ?

Les tarifs pratiqués dans le secteur du commerce équitable doivent répondre à des garanties pour un développement social des producteurs. Pourtant, ils varient d’une marque à l’autre. Pourquoi ?

Yoran Jolivet  • 8 mai 2008 abonné·es

Un des principes bien connus du commerce équitable est la garantie d’un prix minimum plus rémunérateur que les cours mondiaux aux petits producteurs du Sud. Ce principe fondateur, avec d’autres, est né de l’appel des pays en voie de développement en 1968 à la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced). Par la suite, le mouvement a pris son essor en Europe dans les années 1990 [^2]. Mais, depuis quelques années, bien des questions se posent autour de ce juste prix, sachant qu’une grande partie des producteurs concernés travaillent avec Max Havelaar, organisme de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 6 minutes