Directive dangereuse

Rendez-vous était pris devant le Parlement européen à Bruxelles, mercredi 7 mai, à 12 h 30. Objet : demander aux parlementaires de l’Union de rejeter un projet de directive sur la rétention et l’expulsion des personnes étrangères qui leur sera soumis le 20 mai. Dans les tuyaux depuis deux ou trois ans, cette directive vise à harmoniser les pratiques européennes en matière d’expulsion d’étrangers, notamment en portant la durée maximale de rétention à dix-huit mois et en interdisant pour cinq ans le retour…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.