La dérive du Crédit agricole

La banque coopérative connaît des résultats désastreux, dûs à un virage libéral en contradiction avec les valeurs mutualistes dont elle se réclame.

La référence courante au modèle alternatif au capitalisme qu’est l’économie sociale se trouve pour le moins malmenée ces derniers mois dans le secteur bancaire coopératif. Les résultats calamiteux avoués récemment par le groupe Crédit agricole (CASA) révèlent une spectaculaire instrumentalisation des valeurs mutualistes. Pourtant, la banque coopérative figure toujours en bonne place dans les ouvrages de référence de l’économie sociale (coopératives, mutuelles et associations). Peu médiatisé, le plongeon de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.