La fausse révolution des services à la personne

Le plan Borloo mis en place par le gouvernement en 2006 n’est pas l’eldorado promis en matière de réduction du chômage et d’emplois
de qualité, comme le démontre une étude récente.

Garde d’enfants, ménage, cours à domicile ou encore aide à Internet: voici quelques exemples des fameux «services à la personne». Fameux parce que ces services sont censés résoudre le problème du chômage en France. Le gouvernement mise en effet sur ce secteur, dynamique en termes de créations d’emplois, pour remettre les Français au travail. C’était en tout cas le sens du plan Borloo, instauré le 1er janvier 2006, dont l’ambition affichée était de permettre en trois ans la création de 500~000~emplois à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.