« La véritable question est celle de l’égalité »

À l’occasion de la mobilisation dans l’Éducation le 15 mai, l’écrivain et professeur de français Pierre Bergounioux rappelle que l’école ne saurait être réformée sans que ne change la société qu’elle reproduit.

Vous qui titrez votre ouvrage « École, mission accomplie » 1 , que pensez-vous de la mobilisation qui secoue le monde de l’Éducation depuis la mi-mars et culmine ce 15 mai ? Sommes-nous à un tournant dans la vision de l’école ? Pierre Bergounioux : Les suppressions de postes vont alourdir la tâche des enseignants. Les chiffres annoncés, dans leur nudité, se traduiront, dans les faits, par une difficulté accrue à ouvrir les élèves aux valeurs les plus hautes, celles de discernement, de civisme,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents