Liban : les causes profondes d’une crise

L’omniprésence du conflit israélo-palestinien, les injustices sociales
et les anachronismes du système politique constituent la toile de fond de la situation libanaise. Un dossier à lire dans notre rubrique Monde .

Le cheikh Fadlallah, l’un des plus hauts dignitaires chiites du Liban, avait un jour affirmé que le Hezbollah n’aurait jamais existé si Israël n’avait pas envahi le Liban en 1982. On pourrait ajouter que l’armée d’Ariel Sharon n’aurait sans doute jamais envahi le Liban s’il ne s’était agi d’y détruire l’Organisation de libération de la Palestine et de liquider son leader, Yasser Arafat. C’est dire que la crise libanaise -- celle-ci comme les précédentes -- a un rapport étroit avec le conflit…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents