Retour vers le passé

En matière d’enseignement, la rupture sarkozyste tourne
le dos aux innovations pédagogiques et aux tentatives d’installer une école unique.

Carte scolaire Conformément aux engagements pris par le président de la République, le ministre de l’Éducation, Xavier Darcos, a annoncé en Conseil des ministres, le 25 juillet 2007, un assouplissement de la carte scolaire effectif dès la rentrée 2007, première étape vers sa disparition progressive. Devant améliorer la mixité sociale et géographique dans les établissements et renforcer l’égalité des chances, la suppression de la carte scolaire installe la libre concurrence entre les établissements et ouvre…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.