Silence, on cogne !

Voici une semaine, à Paris, un groupe d’extrémistes sionistes a attaqué des militants pro-palestiniens sortant d’une conférence. Mais cette agression, qui a causé un blessé grave, n’a rencontré aucun écho dans la presse.

Alain Lormon  et  Julie Azémar  • 29 mai 2008 abonné·es

On a beau chercher : pas un mot, pas une ligne. Pourtant, les faits sont avérés, les témoins ne manquent pas, la police a été alertée, et une plainte a été déposée. Mais tout le monde semble s’accommoder de ce silence. Six personnes ont pourtant été agressées, le 15 mai à 23 heures, en plein Paris, tandis qu’elles rejoignaient la bouche de métro la plus proche, après avoir assisté à une conférence du journaliste Georges

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 4 minutes