« Une nouvelle vision du monde s’élabore »

Le député Vert Yves Cochet, depuis la publication de « Pétrole apocalypse* », s’est ouvertement rallié à la mouvance décroissante. Il a assisté au colloque.

Avez-vous le sentiment d’avoir assisté à un petit événement ? Yves Cochet : Sans vouloir être trop emphatique, je dirais qu’il m’a rappelé les premières conférences d’Ivan Illich, grand critique du productivisme, dans les années 1970 : plus que l’académisme, ce qui comptait, c’était le tourbillon d’idées ! Ce colloque a révélé lui aussi beaucoup d’enthousiasme et d’ambition, avec des productions multiformes et absolument pas dogmatiques. C’est excellent ! Par ailleurs, c’est une grande satisfaction de voir…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.