La littérature chez Darwin

Dans « Graphes, cartes et arbres », Franco Moretti pose les bases d’une théorie littéraire à contre-courant, plus rationnelle et ouverte au contexte.

Christophe Kantcheff  • 5 juin 2008 abonné·es

Les petits livres sont parfois gros de bouleversements. Ainsi, en quelque 110~pages, l’Italien Franco Moretti, qui enseigne la littérature comparée à l’université de Stanford, aux États-Unis, propose un renouvellement complet des outils de la critique littéraire et de nouvelles pistes conceptuelles pour la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes