Offensive sur les services publics

L’Assemblée nationale adopte une loi sur la généralisation des partenariats public-privé, qui témoigne de la volonté du gouvernement de livrer rapidement au secteur privé la quasi-intégralité des marchés publics.

L'adoption en première lecture d’une loi sur les «contrats de partenariats», prévue ce 26~juin à l’Assemblée nationale, ne fera pas grand bruit. Pourtant, la généralisation de ces contrats, nommés aussi partenariats public-privé (PPP), en dit long sur la volonté gouvernementale de livrer rapidement au secteur privé la quasi-intégralité des marchés publics. Les dates des 25 et 26~juin ont été fixées au dernier moment et ont pris de court l’opposition, les députés de gauche ayant, de plus, à préparer le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Depuis 2018, on « revient à l’école de l’ordre, plus verticale »

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.