C’est quoi, un film politique ?

Au moins deux programmes à suivre aux États généraux du film documentaire de Lussas : un séminaire sur la lutte contre le formatage et une incursion dans une production tchèque encore sous l’emprise du passé.

«Filmer politiquement ». Non pas filmer en suivant une ligne politique, mais filmer en ayant à l’esprit que le langage du film est politique. Mais encore ? « On ne conteste jamais réellement une organisation de l’existence sans contester toutes les formes de langage qui appartiennent à cette organisation », assène Guy Debord dans Sur le passage de quelques personnes à travers une assez courte unité de temps (1959). Sorte d’essai expérimental dans lequel le philosophe situationniste prend un soin malin à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.