Déchets « oubliés »

C’est la Commission de recherche et d’information sur la radioactivité (Criirad) qui le révèle, avertie par des salariés du Tricastin : un tumulus du site abriterait 770 tonnes de déchets, a priori faiblement radioactifs mais enfouis en toute illégalité depuis trente ans ! Érosion de la butte, fûts éventrés, écoulements, etc., la Criirad s’alarme d’un tel laxisme, choquée par l’inaction de l’Autorité de sûreté nucléaire, qui semble avoir tout bonnement « oublié » l’existence de ces déchets.
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.